passez faire un tour à la boutique: doctorak.co

lundi 5 mars 2012

Roger Des Roches, Le nouveau temps du verbe être

Comme toute grande poésie, celle de Des Roches met ici en place un dispositif langagier qui vient répondre à une question. La sienne est très étrange en apparence: comment prendre le concept de Transsubstantiation (la transformation « réelle » du pain et du vin en corps du Christ dans l'Eucharistie) et le faire délirer, le démocratiser, le libérer de son carcan religieux. Ici, tous les corps peuvent devenir tous les autres non seulement métaphoriquement, mais réellement, dans ce réel langagier qui constitue le fondement de toutes les réalités subjectives et auquel la poésie a un accès privilégié. À première vue, le livre de Des Roches peut paraître intempestif, mais il rappelle cette lourde responsabilité historique que la poésie a envers la Liberté et que les poètes plus jeunes ont malheureusement tendance à oublier.

Roger Des Roches, Le nouveau temps du verbe être, Les Herbes rouges, 2011

1 commentaire:

Érik de Vaulbe a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.