passez faire un tour à la boutique: doctorak.co

dimanche 16 septembre 2012

J'ai fait un fanzine avec Julie Doucet

Cet été, pendant que personne ne regardait, j'ai fait un fanzine avec Julie Doucet. Oui, oui! La vraie Julie Doucet, celle qui a réalisé Dirty Plotte et qui fait partie de ceux et celles qui ont mis le Québec sur la mappe de la scène mondiale du zine. En fait, le fanzine qu'on a confectionné est une initiative du théatre Aux Écuries, une jeune institution théâtrale qui a décidé d'en finir avec les dépliants de programmation annuelle qui se ressemblent tous, ennuient tout le monde et s'empilent avec les autres dans les cafés et les entrées de bibliothèque, et de faire à la place un petit recueil broché d'images et de textes qui tournent autour des spectacles présentés cette saison au théâtre. Julie et moi avons été recrutés pour produire le contenu, et nous sommes arrivés finalement avec ce petit fanzine. Au programme:
- une lettre de madame fâchée qui comprend rien;
- un paragraphe de texte en train de s'écrouler dans l'abîme étouffant du bas de la page, un texte qui parle de la mort de Dieu, évidemment;
- un fauteuil des années 60 transpercé par des lignes énigmatiques;
- une nouvelle sur l'ordinateur sale du metteur en scène de Hamlet est mort - gravité zéro;
- un photoroman sur le thème du bondage pour une série de performances qui s'appelle J'arrive en morceau dans dix valises;
- un femme de qualité décapsulée par une grosse main au nom du spectacle Papercut;
- un mot caché rigolo.

Et vous savez ce qui est bien? Le fanzine est gratuit. Il s'appelle AARGH et il a l'air de ça:


Il faut seulement le trouver dans la pile des programmations annuelles ennuyantes des autres théâtres à l'entrée d'un café ou d'une bibliothèque de votre choix.

Et puis j'étais là chez moi et j'attendais que le fanzine sorte. Je jouais à Tony Hawk Pro Skater 3 pour tenter d'oublier mon été de marde, pour essayer d'arrêter de faire autre chose que dormir pour fuir la réalité. Et là j'ai appelé le bonhomme que je me suis créé Julie Doucet parce qu'elle portait des lunettes qui ressemblaient à celles de Julie. Et pendant que je lui faisais faire des Gymnast Plant to Varial Invert de 10 secondes sur le ponton d'un bateau de croisière, je me disais: wow, c'est une de mes idoles, j'ai travaillé avec elle, et là elle est en train de faire genre un combo de 500 000 points et je vais enfin avoir mon Sick Score sur lequel je bûche depuis une heure. Non mais, pourriez-vous juste penser à une seule chose que vous auriez faite dans votre été qui pourrait ne serait-ce qu'accoter ça?

5 commentaires:

Gil-France Leduc a dit…

Existe-t-il un t-shirt avec la première page , si oui j'en veux un!

Doctorak, go! a dit…

Malheureusement, non. À moins que vous harceliez le théâtre pour qu'ils en fassent. Oubliez pas de leur dire que c'est parce que le fanzine est super beau et que les textes du fanzine aussi sont malades et que vous irez à leur théâtre cette année pour cette raison précisément.

Valérie a dit…

Non mais, pourriez-vous juste penser à une seule chose que vous auriez faite dans votre été qui pourrait ne serait-ce qu'accoter ça?

Non.

Clerszki a dit…

Je suis à Istanbul jusqu'en janvier. Dis, tu m'en gardes un exemplaire pour mon retour?
En échange, je te ramène un zine stambouliote.

- David Clerson

Leroy K. May a dit…

Moi j'ai joué à softball AVEC Samuel Archibald et j'ai PLANTÉ Daniel Grenier, c'est dans même ligue.