passez faire un tour à la boutique: doctorak.co

mardi 5 janvier 2010

Les audios de Foucault, Deleuze, Barthes et Lacan

Lorsqu'on rédige un mémoire ou une thèse, on se retrouve petit à petit à constamment mentir à nos proches en leur faisant croire qu'on travaille sur notre sujet à temps plein comme ce héros du savoir et de la pensée qu'on imaginait encore devenir quelques mois avant alors qu'on était encore à fond dans les séminaires et les travaux de session. On ment à tous les gens qui s'inquiètent de cette situation pour le moins irrégulière et apparemment non productive de celui qui passe ses journées à la bibliothèques au lieu d'aller travailler comme tout le monde. On ment à sa famille, à ses parents, aux amis de la famille, aux anciens collègues de travail, etc. Ceux qui ont le plus de courage mentent à leur directeur en lui disant que ça avance, que ça débloque, qu'il devrait recevoir un plan ou un premier chapitre d'ici quelques mois, promis. Et ce sont peut-être eux les véritables héros de la rédaction parce que les autres s'effondrent carrément dans le bureau du directeur, se mettent à brailler qu'ils sont des nuls, des imposteurs et qu'ils ne sont pas assez intelligents pour faire des études supérieures.

Mais que cachent ces mensonges éhontés? Une vie de débauche? De la drogue, des putes et une spirale de petite criminalité qui mène à la délinquence? Non. Plutôt une existence à la dérive où le travail intellectuel occupe une plage horaire d'à peu près quatre heures par semaine, et ça c'est dans les Grandes Semaines Inspirées. Le reste du temps, c'est des centaines d'heures de séries télé, du facebook compulsif, se noyer dans les statistiques de hockey ou carrément monter son bonhomme au level 55 à World of Warcraft: Wrath of the Lich King pour en faire un Death Knight. Moi par exemple, dans mes années de rédaction, j'écoutais Brave New Waves en jouant à Freecell. À 5347 parties de Freecell.

Pour tous ces garçons et ces filles désoeuvrés, la plus minuscule activité reliée au savoir finit inévitablement par devenir la justification d'une "journée de travail". Penser à quelque chose, écrire une ligne, même prendre l'autobus pour aller chercher un livre à la bibliothèque ("pouaf, je le lirai en fin de semaine") devient l'événement salutaire qui repousse d'une journée au moins la profonde crise d'angoisse et de culpabilité qui bouillonne tout au fond de soi.

Moi je sens bien que Doctorak, Go! représente pour certains cette caution pseudo-intelligente qui permet de survivre au quotidien à la rédaction. Mais je publie seulement une note aux quatre jours, je ne peux pas être là tous les jours pour vous aider à souverainement perdre votre temps et à vous enfoncer dans le rien. Je ne suis pas Dieu! Et ça me fait très mal en dedans de penser à ça. Alors aujourd'hui je veux remédier à tout ça en vous pitchant des liens pour des heures et des heures de divertissement intellectuel sous la forme des audios de cours de Michel Foucault, de Gilles Deleuze, de Jacques Lacan et de Roland Barthes. Et puis comme cette activité d'écoute occupe la pensée et la raison mais laisse le reste du cerveau et du corps en plan, je vous propose aussi des accompagnements à l'écoute, une sorte d'accords mets/vin du désoeuvrement songé.

Les cours de Foucault au Collège de France.
Quoi de mieux que de se relaxer un bon coup en entamant dans sa totalité cette séquence de cours au Collège de France dans les années 70 qui amènera Foucault à retourner sa pensée sur elle-même en la recentrant des institutions à la construction intérieure du sujet?
Activité conseillée: mettre ça dans votre Ipod et aller prendre des marches dans la ville, aller au parc, faire du lèche-vitrine. C'est vivifiant, c'est élégant, c'est raffiné, c'est Foucault.
Pointage sur l'échelle DMAR (diminution momentanée d'angoisse de rédaction): 12/15
Durée: 70 heures

Les cours de Gilles Deleuze à Vincennes
Eh toi, les jeunes! T'as vraiment, mais vraiment vraiment beaucoup de temps à perdre et une vraiment grosse boule d'angoisse rédactionnelle à étouffer? Gilles Deleuze c'est ton homme. En écoutant ça, tu ris, tu pleures, tu vis, puis tu meurs.
Pointage sur l'échelle DMAR: 14/15
Activité conseillée: niaiser sur MSPaint en reproduisant des tableaux de Francis Bacon à la can de spray (hé, Laurence!). Une petite activité créative pas trop compliquée pour se garder disponible pour les grands moments deleuziens que recèlent ces cours.
Durée: 115 heures (conseillé pour ceux qui ont des années de rédaction en vue)

Le Séminaire de Jacques Lacan, les années WTF
Si vous êtes hélas! déjà complètement cinglés, pourquoi ne pas vous lancer dans le décryptage conceptuel des derniers Séminaires de Lacan? Il en perdait un petit peu rendu vers la fin et de sinistres sbires qui se disaient ses amis conspiraient à lui tresser une corde avec des noeuds dedans pour qu'il se pende avec. C'est pas clair, c'est pas clair et même celui qui a rédigé la quatrième de couverture du dernier séminaire publié avoue ne rien comprendre.
Activité conseillée: jouer à Touhou. Parce que d'essayer de suivre un séminaire de Lacan avec ses pièges, ses railleries, son n'importe quoi et son contenu légitime perdu au milieu de son monologue interminable, c'est franchement l'équivalent de se perdre dans un délire de projectiles. Noeuds Borroméens et Yukari Yakumo.
Pointage sur l'échelle DMAR: 3/15 (Ça fucke plus la tête que d'autre chose, risque d'abandon des études en très peu de temps d'exposition)
Durée: indéterminée (vous allez quand même pas vous taper ça?)

Leçon inaugurale, Vivre ensemble, le Neutre: Barthes au Collège de France
Roland Barthes, ça s'écoute vraiment bien. Comme de la bonne pop mélodique sauf que c'est en philosophie.
Activité conseillée: Mais il y a quand même un petit côté bonhomme à Barthes qui peut finir par énerver. Pour contrebalancer cette gentillesse, ce tact et cette pudeur discrètement révélée au public admiratif du Collège de France, pourquoi ne pas se commencer une bonne game de Grand Theft Auto? Voler des chars, péter des gueules, tirer des putes et creuser la question de l'acédie monastique au Moyen Âge, c'est la même chose à la fin.
Pointage à l'échelle DMAR: 7,5/15 (c'est neutre.)
Durée: 25 heures (idéal pour un petit quickie en fin de rédaction)

7 commentaires:

Clerszki a dit…

Je recommande le mix Deleuze, Auberge du chien noir et bubble tea. Un must!

michaël a dit…

merci pour tout ce soutien à la rédaction, Doctorak!

!og karotcoD a dit…

Pour cas extrêmes

ANTHOLOGIE SONORE DE LA PENSEE FRANCAISE PAR LES PHILOSOPHES DU XXEME SIECLE
SARTRE * MERLEAU-PONTY * FOUCAULT * BERGSON * ARON * ALTHUSSER * BACHELARD * CHATELET * CORBIN * DELEUZE * CANGHUIHEM * DESANTI * GILSON * JANKELEVITCH * DE CERTEAU * KOYRE * LYOTARD * LEVINAS
Un zapping aléatoire permet de confronter les grandes idées du siècle.
Aussi, possibilité de doubler le plaisir (une télécommande dans chaque main) en jouant simultanément à zapper de pub en pub à tivi (record 11)

Lucie a dit…

Magistrale présentation !
Mon mix à moi : Deleuze à Vincennes,tapis roulant au gym et rodéo sur écran plat

Patrick a dit…

Merci pour les liens.

T'as tellement raison pour le désoeuvrement.

C'est peut-être que ça, l'otium, finalement... :)

Yann Leroux a dit…

Epic Win ! Je suis level 80 a WoW. Je ne sais pas si je suis curable.

Doctorak, go! a dit…

Yann Leroux, t'as besoin de beaucoup de Deleuze. Les spécialistes suggèrent dans ces cas graves de passer deux cours en simultané, un dans l'oreille droite et l'autre dans l'oreille gauche.