passez faire un tour à la boutique: doctorak.co

mercredi 20 mai 2009

Bibliothèque de l'UQAM parano

J'étais en train de préparer un article pour OVNI no 3 sur les détournements du tableau périodique quand Éric de la Rochellière m'a crié au téléphone: « Arrête tout et va lire Edward Tufte! » Alors BANG je raccroche je regarde si ses livres sont à la bibliothèque et ils sont là mais là j'en ai besoin maintenant mantenant et j'ai peur que quelqu'un les emprunte entre ici et mon arrivée au rayon P93.5 T 835 alors je me garroche dehors en sautant sur un patte parce que je suis en train de mettre mes pantalons dans le corridor du bloc et je zippe mon zip sur le trottoir et je cours jusqu'à la bibliothèque des arts de l'UQAM et là je me répète P93.5 T 835 P93.5 T 835 P93.5 T 835 comme un mantra pour que le livre soit là et BANG je trouve les livres de William Tufte et là victoire je les emprunte et c'est la parade des vainqueurs jusqu'au Cheval blanc où j'ai décidé de les lire.

Mais là, c'est pas tout parce que dans mon emportement j'ai complètement oublié que je voulais aussi emprunter Du lisible au visible de Ivan Illich parce qu'à l'ACFAS la semaine dernière j'ai manqué un colloque organisé par Alejandro Zamora, Mahité Breton et Christian Giguère qui prenait le livre comme base pour réfléchir aux nouvelles manière de lire aujourd'hui à notre époque où le livre est en déclin comme support d'information. Alors je mets les freins, je vire de bord, je recours, je passe les portes, je monte l'escalier et B 765 H73D543 B 765 H73D543 B 765 H73D543 j'ai plus peur qu'avec Tufte que le livre soit emprunté parce que le colloque avait l'air trop bon et la description pouvait juster créer l'hystérie collective! La cohue! La maison qui rend fou! Des centaines d'érudits qui se jettent dans l'allée du B 500 à C 200 de la bibliothèque de l'UQAM! Je pousse les gens! Donnez-moi mon livre! BANG ça torche il est là! Je suis le king des toffe de la section philososophie! Le bibliothèque overlord! Et j'étais en noir et blanc en route vers le cheval blanc et des confetti tombaient et j'ai frenché une fille que je connaissais pas sur mon chemin parce que c'était le jour de la victoire, I-Day, le jour d'Illich! Et là j'arrive au cheval blanc, je commande une pinte de maibock, j'ouvre les livres que je viens d'emprunter et là...

5 commentaires:

La Loove a dit…

Cheap

Doctorak, go! a dit…

??

S.ébastien a dit…

et là???
Mauvaise jaquette! Autre contenu!
Un message caché dans une marge??

La Loove a dit…

C'est juste qu'on est en plein confetti, dans l'euphorie et tout et puis on sent bien que le punch arrive mais non, on se fait faire le coup des point des suspension, même pas un teaser de la suite, même pas un à suivre plein d'espoir, rien. C'est dur pour tes lecteurs, on vient te voir et c'est comme ça que tu nous traites... ;)

Doctorak, go! a dit…

Héhé, rendez-vous demain pour la suite.