passez faire un tour à la boutique: doctorak.co

mercredi 3 mars 2010

Le colloque sur la critique littéraire

Vendredi je participe à un Colloque sur la critique littéraire avec des gens importants. Et comme c'est important la critique, il faut absolument que vous veniez.

Ma présentation portera sur la nécessité de repenser la manière dont on commente les oeuvres pour en exposer les questions et les problèmes esthétiques. Parce que quand c'est trop long, quand c'est dans un style lourd, quand c'est surchargé de références et de notes en bas de page et quand c'est publié dans des revues spécialisées ou des collectifs tablettés aussitôt qu'imprimés, ben ça manque son coup, tout le monde est malheureux et je connais tellement de profs de littérature qui voudraient se tuer parce qu'ils ont l'impression que ce qu'ils font ne sert à rien. Ils voudraient tout lâcher, se découragent de ce qu'ils appellent "la formation des lecteurs" et partez-les pas sur la disparition des intellectuels parce qu'à coup sûr vous allez rater votre métro. Je suis sensible à ça, vous savez.

La critique littéraire
et ses œuvres

Vendredi 5 mars 2010
CRILCQ
Pavillon Lionel-Groulx
8e étage, local C-8141
Université de Montréal
Toutes les informations sont ici.

6 commentaires:

S.ébastien a dit…

Bon topo! J'aurais aimé pouvoir y être!

Tu répondras à la question: comment redonner du cool à la critique? La rendre hip ET efficace...

Doctorak, go! a dit…

Faut que t'exposes avec rigueur le problème esthétique que pose l'oeuvre en ponctuant ton analyse de WTF et des petites pointes ironiques, qu'après t'espliques comment c'est important pour comprendre l'époque dans laquelle on vit et que tu racontes que t'es sorti au Il motore après pour voir le show d'Erotique PQ. Mais ça c'est si t'as fini d'écrire ta communication pour le colloque de demain.

S.ébastien a dit…

Alors... on se voit peut-être ce soir! ehe

Doctorak, go! a dit…

Il y a des chances. On est cools comme ça, nous autres.

S.ébastien a dit…

Encore plus lorsqu'on était à la première cet été... T'étais où? Je t'ai cherché partout à Québec! ehe

Doctorak, go! a dit…

Je devais être en train d'être juste trop cool à Montréal.