passez faire un tour à la boutique: doctorak.co

mercredi 1 juillet 2009

Nos plus beaux poèmes sur les condiments

Ketchup! Moutarde! Mayonnaise! Le condiments ont le pouvoir et nous faire rire et de nous faire pleurer, et depuis la nuit des temps, ils ont toujours su inspirer les poètes. Et au Québec peut-être plus qu'ailleurs, car après tout, n'est-ce pas à la fascination pour le poivre et les épices que nous devons la découverte de l'Amérique, notre patrie? Ô, Jean de Brébeuf, ton coeur aurait-il été meilleur avec de la sauce HP et un accompagnement de chutney indien?

Doctorak Go! vous présente aujourd'hui son florilège des plus beaux poèmes d'ici sur les condiments. Il faudrait rendre hommage avant de commencer à Patrice Desbiens qui est sans nul doute LE grand poète des condiments, mais par souci de diversité, nous avons préféré n'en inclure ici qu'un seul, intitulé fort justement "Ketchup".

***

Et bientôt sont formés la succulente andouille,
Le boudin lisse et gras, le saucisson friand,

Et plusieurs mets exquis, savourés du gourmand.
Ainsi le bon pourceau change pour notre usage
Et ses pieds en gelée, et sa tête en fromage.

On taille, on coupe, on hache, et des hachis poivrés
Sortent les cervelats, et les gâteaux marbrés.

(Joseph Mermet, "Les boucheries", extrait, vers 1815)


***

le ketchup a brandi ses œillades
et les vermifuges ont suivi
je t’ai enculé de toutes parts
mon clitoris gunéiforme et presbyte
et la lumière fut

Louis Geoffroy, Les Nymphes cabrées, 1968

***

On a vu un barbu manger un hamburger
avec rien dedans
Pas de relish
pas de moutarde
pas d'oignon
pas de ketchup

Rien

Ivanka le lui a servi ouvert
on pouvait voir le sang
que suait le steak
mouiller le pain

Ça prend toutes sortes de maniaques

Réjean Ducharme, L’hiver de force, 1973 (découpé en vers, 2009)

***


Ketchup

La journée est chaude.
Le soleil brille comme un beau 25
cennes neuf.
Le beurre de pinottes coule dans la rue.
Il forme un petit ruisseau brun.
Les enfants sont comme devenus fous.
Ils ont le blanc de l'oeil rouge et
le noir de l'oeil blanc.
Ils se baignent dans le beurre de pinottes.
Ils se promènent dedans avec leurs bottes
d'hiver.
Certains, même, y envoient leurs bâtons
de popsicle déguisés en bateaux.
Vers midi, une bouteille de ketchup a
explosé, prenant la vie d'une famille
entière.
Ce n'était pas du Heinz.

Patrice Desbiens, Les conséquences de la vie, 1977

***

Elle aimerait les hamburgers
huileux avec relish
mustard sucrée et ketchup

Le tout arrosé d'un coke
Dégueulasse

et le café dit régulier :
une espèce de lavasse teintée de café

Elle aimerait

Régine Robin, La québécoîte, 1983 (découpé en vers, 2009)

***

DROGUE DE BUTCH

Le frigidaire ne garde plus que tes poppers
la moutarde
la mayonnaise
une vieille sandwich piquée au sauna
du café instant
de la bière en canettes
sublimes
avec une description méticuleuse du char

Un pénis saignant ne durera jamais comme les Quaaludes

La paranoïa nous guette
le cock-ring essentiel
et le sang bloque le "shaft"

il n'y a qu'une waitress
une old fairy
qui a servi dans tous les puits de pétrole

elle se souvient de ton petit nom et tu es ravie
mais elle ne sert
que de la vinaigrette au roquefort

Josée Yvon, Filles-missiles, 1986

***

L'humanité est tombée dans le cornet de crème glacée du petit gars aztèque Roger Tremblay la plume magique. Depuis il y a eu la naissance de Vénus de Botticelli la guerre du Viêt-nam l'aventure des plaisirs sexuels chez les dinosaures que l'on n'oubliera pas de sitôt à cause des tremblements de terre le Chili en sang et en sauce des robes de malachite lézard pour se protéger des rayons solaires des mouvements syndicalistes c'est ça qu'on va faire! un voyage organisé au pays des morts la partie supérieure de la cuisse légère un dôme cosmique quatre tables le centre du monde et ses alentours un canard siffleur près du quai près de Québec toutes les pensées bouddhistes tibétaines le ciel sous la forme d'une déesse au corps courbé Tchernobyl Hiroshima mon amour.

Patricia Lamontagne, Rush papier ciseaux, 1992

1 commentaire:

S.ébastien a dit…

Wow! La recherche! Belle thématique.

Je cuisine les hamburgers ce soir; check-moi bien flasher devant le grill!